Actualités

Immobilier : Une résidence secondaire solution au confinement

En immobilier aussi, l'apprentissage de la vie avec la covid19 est en cours.

Toutes les générations se rendent à l'évidence qu'il va falloir vivre avec les contraintes sanitaires spécifiques à cette nouvelle menace. Et "Le Figaro Immobilier" constate dans sa dernière étude que "34% des internautes appréhendent un #reconfinement dans leur logement actuel." Bien sur, la majorité des français acceptent sans renâcler à ces contraintes inhabituelles malgré notre goût de la liberté de loisirs en famille ou en solo.

Mais acceptation ne veut pas dire renonciation à trouver les meilleures solutions pour soi et sa famille (enfants, petits enfants, grands parents, etc…). Les envies de vivre en sécurité sanitaire les probables prochains confinements ou couvre-feu posent la question du désir de résidence secondaire à la campagne, à la mer ou pourquoi pas à la montagne.

Avoir une résidence secondaire : le cocon familiale pour "la famille élargie"

Avec le deuxième confinement en cours, le président de la FNAIM (Fédération nationale des Agents Immobilier) Jean-Marc Torrollion remarque lors d'une interview publiée le 30/10/2020 sur le site France info que "la résidence secondaire est revenue très fort chez la catégorie de Français qui peut y accéder." . Ainsi l'envie de passer des vacances en sécurité sanitaire sans sacrifier au plaisir de se retrouver en famille ou entre amis sera une richesse patrimoniale autant qu'un plaisir à partager. Il déclare ainsi dans la même interview que :" la résidence secondaire allait devenir finalement le cocon familial pendant cette période, et vraisemblablement celui des vacances.". Les départs massifs des habitants de zone urbaine vers leur région "natale & rurale" en témoignent à chaque prémisse d'annonce de confinement ou couvre feu dans tous les pays …européens au moins.

Jardin, terrasse, balcon : le nouveau graal

Ces tendances de recherche immobilière se concrétise sur les sites d'annonces immobilières. Le site "Se Loger" dans son édito du 19/10/20 témoigne par sa dernière étude : "S’ils sont chaque jour plus nombreux à tourner le dos à Paris et, plus globalement, à l’Île-de-France, c’est pour profiter de prix au m² plus accessibles, augmenter leur surface à vivre, assouvir leurs besoins de nature, prospecter des marchés immobiliers locaux moins tendus et s’offrir la possibilité de décrocher le Graal : une terrasse, un balcon et/ou un jardin. Semble d'ailleurs attester qu’un exode urbain s’amorce et que la province tend à ponctionner la population d’Île-de-France le fait que les les écoles parisiennes se vident... À la rentrée, elles comptaient 3 700 élèves de moins ! Pour autant, ce ne sont bien souvent pas tant les campagnes que les petites et les moyennes villes, situées à proximité des métropoles, qui voient arriver de nouveaux habitants ! "

Car si les français constatent & acceptent qu'il va falloir vivre sur le moyen terme avec ce virus et ses contraintes sanitaires, ils n'en souhaitent pas moins conserver ou reconquérir une liberté de se rasséréner psychologiquement dans leur espace privé. Marcher sur la pelouse de son jardin, faire du yoga sur sa terrasse ou contempler le soleil couchants sur son balcon ne sont ni des loisirs ni des hobbies mais tout simplement et essentiellement le sel de la vie quand on a fini sa journée de boulot, métro et au dodo les enfants!

Mais le plus difficile sera de concrétiser cette envie dans une réalité économique tendue voire même difficile pour les plus affectés d'entre nous.

Alors comment faire!

Vendeurs et acquéreurs immobiliers semblent bien sur un rythme ralenti durant cette période mais en revanche tous les outils sont là pour préparer de manière optimale ces projets!

Bien à vendre et bien à acheter

Le site PAP "Particuliers à Particuliers" nous le rappellent dans son dernier article, les visites virtuelles sont autorisées ! Tant pour les acquéreurs que pour les vendeurs.

Les acquéreurs peuvent à volonté regarder photos et vidéos de leur futur bien. En zoomant sur les points litigieux à régler ou les détails techniques à négocier, ils sont aux premières loges pour négocier en une visite leur futur projet de maison. Les acquéreurs ont ainsi d'autant plus de temps pour se faire assister par un coach immobilier qui saura mettre en place une équipe pour satisfaire à la bonne concrétisation de leur projet : contrôler l'état des diagnostiques, surveiller l'environnement du bien, attirer l'attention sur les points faibles du bien, commander les devis d'une mise aux normes électriques ou de l'isolation, etc… Autant de point qu'il faut avoir à l'œil pour passer des séjours sereins & au calme.

Pour les vendeurs le bilan du premier confinement est redoutable, selon le site PAP :

"On a remarqué deux choses lors du dernier confinement : d'une part, beaucoup d'entre nous ont regardé les annonces immobilières à la recherche d'un nouveau logement (avec plus d'espace, plus de vert) et les annonces qui étaient en ligne ont forcément été beaucoup vues. Et d'autre part, les vendeurs qui sont restés visibles pendant le confinement ont été ceux qui ont signé rapidement après le 11 mai lorsque le confinement a été levé. Avec la visite virtuelle qui permet de connaître la configuration des lieux et de zoomer sur les détails, il suffit d'une visite physique pour confirmer l'attrait de l'acheteur. On gagne du temps ! ". Dès lors, un vendeur a tout intérêt à se faire assister des professionnels compétents pour mettre en valeur son bien dans les meilleurs délais!

Le financement : une affaire de spécialistes!

Finalement, le plus difficile est de démocratiser cette envie. Pour les CSP++ , cadres dirigeants, chefs d'entreprises, ou autres 10% des français les plus aisés l'opération financière n'est pas une difficulté et probablement déjà réaliser depuis longtemps déjà.

Mais pour le reste, lorsque l'on a déjà un emprunt sur sa résidence principale, cumulé éventuellement avec ceux pour une voiture et les études des enfants, il n'est pas aisé d'appréhender un nouveau crédit. D'autant que dans certains cas les incertitudes planent sur les conséquences financières des mesures sanitaires à venir.

La solution vient de l'ingénierie financière et patrimoniale. En combinant le système des rachats de crédits et de la valorisation hypothécaire de vos biens existants et de celui objet de votre projet. Pour rester simple, Le procédé consiste à racheter votre crédit maison, votre crédit auto et les crédits étudiants de vos enfants avec l'achat du nouveau projet. Dans les cas les plus favorables, le résultat peut consister à maintenir le même niveau de mensualité ou bien à baisser vos mensualités. Cela dépendra de la nouvelle durée du crédit obtenu. (voir schéma ci contre).

Le cas particulier des acquisitions à plusieurs!

Dans certains cas, il peut être pertinent de fonder un projet d'acquisition de résidence secondaire à plusieurs familles ou amis. Pour éviter les désagréments de l'indivision, il sera alors préférable de se constituer en société civile afin de clarifier la bonne gestion de cette affaire dès le départ par l'établissement de statut idoine à votre dossier.

Pour une étude concrète et libre d'engagement de votre projet, nos services d'ingénierie patrimoniale se tiennent à votre écoute en nous contactant avec le bouton web ci-dessous.

NOTRE RESIDENCE SECONDAIRE

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.