Les garanties de prêts

Société de Caution Mutuelle

Caution Mutuelle

Une assurance protège l’emprunteur, une garantie protège le prêteur.

En cas d’impossibilité pour l’emprunteur de faire face à ses échéances, elle lui permettra notamment de revendre le logement financé.

Il en existe principalement cinq. La première est l’hypothèque conventionnelle : la garantie la plus courante bien que ses coûts d’entrée et de sortie (la main levée) soient les plus élevés. Moins cher, un privilège de prêteur de deniers est aussi visé par un acte notarié mais accordé par l’organisme prêteur. Plus risquée, une caution solidaire engage un particulier à payer à la place de l’emprunteur si celui-ci ne peut plus assumer le remboursement de ses mensualités. Plus sûre, une caution mutuelle permet à un fonds de garantie de se substituer à l’emprunteur défaillant, reposant sur le principe de la mutualisation des risques. Gratuit mais plus contraignant, un nantissement permet à l’emprunteur de gager au profit du prêteur un objet de valeur ou un placement financier.

La mutualisation des risques n’est pas la solution la plus économique pour un jeune emprunteur lorsqu’il s’agit pour lui d’assurer son prêt. A l’inverse, la mutualisation des risques est bien la solution la plus économique quand il s’agit pour ce jeune emprunteur de le garantir !

Qu’est-ce qu’une caution mutuelle ?

Une caution mutuelle sera pour vous la moins onéreuse pour une raison simple : vous revendrez votre logement largement avant la fin du prêt. Vous n’achetez pas l’appartement ou la maison de votre vie : dans moins de dix ans, il est fort probable que vous aurez déjà revendu. Grâce au choix de cette garantie, vous serez alors exonéré des frais de main levée d’hypothèque, lesquels sont calculés sur le prix d’achat initial du bien immobilier, et non pas sur le montant qui reste à rembourser. Au lieu d’être taxé, vous pourrez même récupérer une partie de la garantie que vous aviez empruntée (de 70 à 80% de la somme versée) ! Quand on ajoute à cette grosse économie l’exonération des indemnités pour remboursement anticipé du prêt immobilier (tout de même 3% du capital restant du), vous obtenez un coût total de crédit considérablement réduit.

Attention, avec une garantie hypothécaire, vous êtes chez vous et disposez librement de votre bien tant que vous honorez vos engagements et réglez la banque. Dans le cas contraire, c’est à son tour d’en disposer librement. Dans le cas d’une caution mutuelle, la société cautionnaire règle la banque : à charge pour elle de s’arranger avec vous.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *