Vos questions

Pourquoi l’Apport Personnel?

Un minimum d’apport personnel

Même si les banques acceptent de plus en plus de financer la totalité du prix d’acquisition, il est recommandé de leur offrir en garantie un minimum d’apport (par exemple 10% du coût total), au moins pour couvrir les frais d’agence ou de notaire. Il est indéniable qu’un apport personnel vous placera toujours davantage en position de force pour négocier votre financement !

Tout d’abord, l’investissement de tout ou partie de vos deniers dans le financement de votre projet démontre un réel engagement personnel, ce qui inspirera confiance aux prêteurs.

En outre, la disponibilité d’un apport personnel prouve que vous avez su épargner une partie de vos ressources. Sans une tenue maîtrisée de votre budget, ni un arbitrage clair entre vos revenus et vos dépenses, vous n’auriez pu amasser progressivement cet argent. Le banquier le sait et récompensera votre discipline budgétaire par un crédit moins cher.

Enfin, la prise en charge personnelle d’une partie du coût du projet va conduire tout simplement la banque à vous prêter moins, et donc à courir moins de risque en prenant une garantie (Privilège de Prêteur de Deniers, Caution ou Hypothèque) sur une moindre valeur. En cas de non remboursement du prêt, le risque d’enregistrer une perte financière est en effet mieux couvert puisqu’il aura pour garantie un bien dont la valeur vénale sera normalement supérieure au montant du crédit consenti.

A l’évidence, si vous travaillez depuis longtemps et n’avez aucune épargne à offrir en contrepartie aux banques, nul doute qu’elles durciront leurs conditions : l’absence d’effort d’épargne augure mal des efforts nécessaires pour le remboursement d’un crédit.

En revanche, si vous êtes jeunes et débutez dans la vie professionnelle, vous n’avez sûrement pas eu le temps de capitaliser beaucoup d’argent. Rassurez-vous, les banques le comprennent et se montreront moins exigeantes. Sachez cependant que si vous disposez de prêts aidés ou réglementés, comme le prêt à taux zéro, le prêt épargne logement ou le prêt 1% employeur…, ceux-ci entrent également dans le calcul de l’apport.

Sauf héritage ou prêt familial, l’apport personnel est le plus souvent constitué de l’épargne existante (comptes en banque, sicav, actions, soldes des CEL, PEL, Livret de Développement Durable, épargne salariale) que vous avez patiemment accumulée par le passé. Aussi pouvez-vous être réticent à déplacer de l’argent bloqué, parce que, bien placé, il s’avère très rémunérateur.

Autre possibilité, vous souhaitez l’affecter à des travaux d’embellissement. Rassurez-vous,il est quand même possible d’obtenir un prêt à des conditions intéressantes sans mobiliser votre capital ! Laissez-le fructifier, votre capacité d’épargne est prouvée, et c’est par choix et non par nécessité, que vous souhaitez emprunter la totalité.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *