Actualités

Livret A : dernier rempart pour l’épargne de M. & Mme Tout-le-monde?

Le rapport annuel de l’Observatoire de l’épargne réglementée, dont l’édition 2011 a paru début juillet, est une mine d’informations sur le Livret A, et sur les épargnants qui l’utilisent.
Le fait est assez rare pour être signalé : au cours du 2e semestre 2011, les Français ont placé plus d’argent sur leur Livret A que sur leur assurance-vie. Certes, un énorme fossé sépare encore l’encours des deux produits : près de 975 milliards d’euros en faveur du second. Mais en 2011, au cours d’une année où les Français ont beaucoup épargné – 16,8% de leur revenu disponible brut, après prélèvements fiscaux et sociaux, « niveau qui n’avait pas été atteint depuis le début des années quatre-vingt » selon le rapport de l’OER – le Livret A a incontestablement eu le vent en poupe, réussissant la deuxième meilleure collecte nette de son histoire (20,6 milliards d’euros), juste derrière 2008 (23,6 milliards).

Il semble que la possibilité de voir une épargne en « totale » sécurité » rassure les déposants. Ce besoin de sécurité est vraisemblablement lié aux dernières crises financières & aux pratiques douteuses des banques relayées par les médias lors des derniers mois.

En effet, 2008 et 2011 ont un point commun : ce sont deux années de déclenchement de crise. Dans ce contexte agité, le Livret A, produit liquide et sans risque, a tout pour séduire, quand bien même son taux (2,25% depuis le 1er août 2011) n’offre pas un rendement exceptionnel par rapport à l’inflation (2,1% de moyenne en 2011). Ce n’est donc pas tant le rendement que la possibilité de retrait en cas de crise ou encore la garantie par l’état de cette épargne qui rassurent les français.

Les mois à venir verront sans aucun doute des agitations herculéennes sur les marchés financiers et la crise économique avec son cortège de sans emplois devrait renforcer ce mouvement. Les placements réglementés vont donc attirer les bas-de-laines des épargnants moyens qui souhaitent un produit simple d’utilisation & sécurisé.

Le livret d’épargne de Monsieur et Madame Tout-Le-Monde
Quel a été, en 2011, le profil des épargnants séduits par le Livret A ? Il s’agit clairement de Monsieur et Madame Tout-le-Monde. Avec 1,9 million de nouveaux comptes ouverts au cours de l’année, le taux de détention atteint désormais 94,3% de la population totale française.

Pour la majeure partie de ces livrets, les encours restent faibles. Dans les faits, 8.5% des français possèdent 43.2% de l’encours total…Pour les autres, sans compter les livret A qui sont en sommeil, les encours moyens plafonnent autour de 2.500€.

Livret A : la sécurité???

Face aux dernières crises financières, le besoin de sécurité s’est accru. Posons un bémol à la solution du livret A pour y répondre. Si la crise des finances publiques actuelles devait aboutir à un défaut de paiement des états, quelle garantie pourrait apporter ces mêmes états aux épargnants de tout poil…AUCUNE…A bon entendeur…Salutations!

 

en collaboration avec © cbanque.com / Vincent Mignot / Août 2012