Immobilier & subterfuges : La vraie baisse des prix de l’immobilier!!!

Publié le Publié dans Actualités

Edito de Dominique Thebaut sur les prix dont on retiendra le seul fait important sur la baisse des niveaux de prix tolérée par les vendeurs quand les agences mettent la pression …

Réflexions sur le vrai prix de l’immobilier

« Le vrai prix, c’est celui auquel on a conclue une vraie vente » ! Cette réflexion quelque peu frappée au coin du bon sens est la réponse d’Eric Allouche, le patron d’Era immobilier à une question assez naïve: « c’est quoi le vrai prix du mètre carré d’un logement »…Elle même en écho à une autre question posée par l’IFOP à la demande de la FNAIM, qui montre que pour 58% des personnes interrogées, le temps est  favorables à « l’opportunité de réaliser de bonnes affaires »  en matière d’immobilier. Alors, en fait, un bien se vend-t-il à son vrai prix, comme nous autres journalistes écrivons nous parfois sur nos couvertures comme argument de vente de nos articles? 

Tout est parti d’un constat-coup de gueule :  Bernard Cadeau, le sémillant patron du réseau ORPI, a lancé cet hiver son pavé dans la mare en déclarant au plus fort de la dernière phase de la dernière crise immobilière : « les prix demandés par les vendeurs sont surestimés, peut-être de 15% » ! Et de lancer une opération baptisée justement vérité des prix, à l’aide de son outil d’étude comparative de marché ( ECM) . Résultat, obtenu six mois plus tard : une baisse de prix constaté de 11% en moyenne sur la France ( comparé à la baisse de 2,5% du prix moyen) sur les prix ainsi « revisités ». Et surtout une accélération du processus de vente d’un logement dès que les vendeurs consentaient à un tel rabais, remise, ou encore réduction ; quelle que soit le mot employé pour qualifier la reconnaissance de ce pas en arrière sur le prix demandé. »

Le fait : En annonçant une baisse moyenne de 2,5%, les professionnels refusent d’adresser aux consommateurs les vrais baisses qu’ils sont en droit d’attendre!!! 

La conclusion : les négociations doivent être féroces avec les vendeurs pour ne pas être surpris par un investissement qui deviendrait « surpayé » (d’au moins 11%…donc) dans le temps! La baisse est bien présente et en phase de croissance…

A bon entendeur …

Réflexions sur le vrai prix de l’immobilier : Immobilier.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *