Actualités

Immobilier : la baisse des prix pourrait atteindre 5% dans les zones prisées en 2013 (étude)

Immobilier : la baisse des prix pourrait atteindre 5% dans les zones prisées en 2013 (étude)

 


façade d'immeuble

Luc Legay/Flickr

Les zones dites « tendues » sont celles où l’offre de logements est insuffisante par rapport à la demande. Elles comprennent les cœurs de métropoles, dont Paris intra-muros, secteurs privilégiés, les stations balnéaires ou de montagnes cotées.

En Ile-de-France, hors Paris, la baisse devrait être de l’ordre de 5%, indique le Crédit Foncier, filiale du groupe bancaire BPCE. Quant aux zones « non tendues », c’est-à-dire tout le reste, les baisses devraient se situer entre 7% et 10%.

L’année 2013 devrait également être marquée par une nouvelle baisse du nombre de transactions, de l’ordre de 12%, après un repli de 20% l’an dernier.

Le volume de crédits à l’habitat consentis cette année devrait aussi poursuivre son repli, le Crédit Foncier tablant sur une baisse de 12% par rapport à 2012, à un peu plus de 100 milliards d’euros.

 

 

Immobilier : la baisse des prix pourrait atteindre 5% dans les zones prisées en 2013 (étude).