Actualités

Immobilier & Finance : bilan 2012

A l’heure des bilans, 2012 restera marquée par le début de retournement du marché immobilier et de son marché connexe le crédit immobilier.

Une érosion franche et accélérée de l’activité de prêts.

Tout secteur cumulé, une baisse de production de crédit de -32.6% à novembre 2012 versus 2011 en glissement annuel.

Pour le secteur du « neuf » -21% & pour le secteur de l’ancien -43%. Cette donnée a été constante sur toute l’année.

Les explications liées :

  1. repli en début d’année des aides à l’accession à la propriété (PTZ) & rabot fiscal sur le dispositif « Scellier »
  2. la dégradation du climat économique et les statistiques du chômage à des niveaux constamment élevés en 2012
  3. les prix des biens à des niveaux trop élevés par rapport au niveau de revenus moyens
  4. des exigences bancaires recadrées vis à vis des profils emprunteurs
  5. des coûts et des marges des acteurs de la filière trop importantes
  6. une instabilité fiscale en fin d’année, peu propice aux porteurs de projets
  7. ces éléments générant un report de décision par une anticipation de baisse des prix à la fois contrainte et choisie
  8. un arbitrage des ménages au sein de leur épargne pour investir dans « la pierre », dans le cadre anxiogène de la crise de la dette.
  9. une modification socio-économiques des porteurs de projets.
  10. des taux de placements et de prêts extrêmement faibles

Dans cette liste d’éléments, certains apparaissent comme contradictoires ou au moins antagonistes.

Une approche systémique leur donne plus de cohérence….la suite demain!