Actualités

Immobilier Baisse des loyers : Paris, Bordeaux, Nice, Rennes…Tendance depuis 2006!

Depuis le début de l’année 2013, les évolutions sont très différentes par rapport à 2012 :

  • les loyers des studios et une 1 pièce reculent de façon soutenue (- 2.0 %) ;
  • ceux des 2 pièces baissent comme l’ensemble du marché (- 0.9 %) ;
  • en revanche, les loyers des 5 pièces et plus augmentent toujours, avec + 1.4 % ;
  • tandis que ceux des 3 pièces se replient légèrement (- 0.1 %) et que ceux des 4 pièces augmentent lentement (+ 0.5 %).

Dans ces conditions, le loyer de marché s’établit à 12.6 €/m², France entière : 16.7 €/m² pour les studios et 1 pièce, 12.8 €/m² pour les 2 pièces, 10.7 €/m² pour les 3 pièces, 9.6 €/m² pour les 4 pièces et 9.5 €/m² pour les 5 pièces et plus.

Sur un marché locatif privé qui s’est enfoncé dans la dépression, en 2012 les loyers ont baissé dans 25.6 % des villes de plus de 10 000 habitants, comme cela avait déjà été le cas en 2010 :

  • alors que la conjoncture commençait à s’améliorer après une année 2009 difficile, les loyers de marché avaient baissé dans 26.7 % des villes en 2010. En 2009, lorsque les loyers stagnaient, cette proportion était de 38.9 % ;
  • en 2012, la progression des loyers de marché est alors de moins de 2.5 % dans 32.7 % des villes de plus de 10 000 habitants, comme en 2011 ;
  • et la hausse est d’au moins 2.5 % dans 41.7 % des villes.

En 2013, alors que le marché n’est pas au mieux de sa forme et que les loyers reculent de 0.8 % sur les premiers mois de l’année, 45.0 % des villes sont concernés :

  • une telle constatation est habituelle à cette période de l’année : par exemple, en 2012, la baisse concernait 46.0 % des villes ;
  • en revanche cette année, la proportion des villes qui connaissent une diminution d’au moins 2.5 % est élevée (22.1 %), comme cela avait déjà été le cas en 2011 à la même époque (23.6 %).

Si on se limite aux 40 villes de plus de 100 000 habitants, le constat est similaire :

  • les loyers baissent dans 60.0 % des villes, ils progressent moins que l’inflation dans 12.5 % des villes et ils augmentent au-delà de l’inflation dans 11 villes (27.5 % des villes) ;
  • les baisses les plus vives s’observent alors sur Paris et la région parisienne où la hausse avait été soutenue en 2012. Mais aussi, en Province, dans les villes où s’étaient constatées des hausses supérieures à l’inflation : Besançon, Bordeaux, Nice ou Toulon (dans ces villes, la progression des loyers observée en moyenne depuis 2006 reste inférieure à l’inflation) ;
  • en outre, pour la plupart de ces villes, la progression des loyers a fortement ralenti depuis 2007 : en général, le rythme de la hausse a été divisé par deux. Et pour 70.0 % d’entre elles, la hausse des loyers de marché a été au plus égale à l’inflation.(source http://www.clameur.fr/)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *