Actualités

Convention A.E.R.A.S. en accusation…pourquoi ? et quelles solutions ?

Convention A.E.R.A.S. en accusation…

pourquoi ? et quelles solutions ?

Une recherche immobilière se passe dans l’esprit de chacun sous 2 volets : mes capacités financières et les visites de mon futur bien…Le tout est de mettre en adéquation la réalité de mes ressources face à mon désir de logement…Vaste mais Simple Programme !

Dans la grande majorité des cas, cette recherche se finit après quelques mois par la concrétisation du projet immobilier et financier sans plus de tracas que cela. Cela engendre dans la croyance populaire que les difficultés ne peuvent surgir que de ces deux pans de la négociation, soit : le financement et l’immobilier.

Malheureusement, pour les emprunteurs ayants eu un problème de santé aggravé ou subissant un handicap ou une invalidité, la confrontation avec les assureurs de prêts est nettement plus délicate à manœuvrer ! En effet, qui dit emprunt de sommes souvent conséquentes, dit analyse& jugement de votre état de votre santé par questionnaire médical interposé. Et les porteurs de pathologies ou les victimes de handicap sont victimes du jugement arbitraire des assureurs et des banquiers.

La convention AERAS est donc le fruit de négociations entre certaines associations de malades/ l’état/ les banques / les assureurs. Ces derniers s’engagent sans contraintes de loi à « faciliter » les démarches des personnes emprunteuses concernés. On constate comme dans la vidéo ci-dessous à la fois de réelles avancées mais aussi de marquantes injustices :


Selon nous, le principal reproche a adressé aux banque et aux assureurs est plutôt sur la complexité du conseil a assuré par des conseillers bancaires et assurances peu formés sur la complexité de ce type de dossier. En effet : Faut-il prioriser une assurance coûteuse pour des prestations réduites voire très réduites ? Faut-il en conséquence s’orienter vers les garanties alternatives ? Faut-il réduire sa durée de prêt pour favoriser la réponse des assureurs ? Ou au contraire l’allonger pour favoriser la réponse des banques ? Faut-il revoir le projet immobilier ?Etc, etcLa solution : UN CONSEIL INDEPENDANT.

Notre statut d’intermédiaire en opération de banque dûment immatriculé à L’O.R.IA.S. vous garantit notre indépendance. Vous êtes notre mandant et ne proposons que des solutions conformes à vos intérêts. Nous proposons  l’activation de la convention AERAS en quelques clics contactez nous pour un point sur les problèmes rencontrés !

Agapè FINANCE est immatriculé à l’ORIAS sous le numéro 13003000 conformément au code monétaire et financier

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *